+225 20 20 08 76 / +225 05 07 87 57 information@agirensemble-ci.org

Notre Vision

« Je suis ému par le fait qu’un enfant meurt toutes les deux minutes et demie d’une maladie liée à la défécation en plein air. Ce sont des morts silencieuses, qui ne sont pas évoquées dans les médias, ne font pas l’objet d’un débat public. Il ne faut pas rester silencieux plus longtemps. »
Le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson (mai 2014)

La Côte d’Ivoire est très loin de l’achèvement des Objectifs de Développement du Millénaire (ODM) qui étaient censés être atteints en 2015 : des 23 sous-objectifs, seuls 6 ont été atteints à ce jour. Avec une prise de conscience et une mobilisation sociale, la défécation en plein air par exemple peut être totalement éliminée et le pourcentage de la population qui n’a pas accès à un approvisionnement en eau potable ni à des services d’assainissement de base peut significativement augmenter (sous-objectifs de l’ODM 6 sur l’environnement). L’adoption de Objectifs de Développement Durable (ODD) ne doit pas faire abandonner les efforts entrepris dans ce domaine.

L’ONG « Agir ensemble » a été créée le 16 août 2015 pour contribuer à cet effort de développement en mobilisant une coalition à 3 noyaux de personnes qui partagent (ou sont amenés à partager) l’objectif d’atteindre d’ici 5 ans 100 000 personnes supplémentaires ayant accès à une source d’approvisionnement en eau potable fonctionnelle, utilisant des latrines fonctionnelles, triant leurs ordures ménagères en lieu et place des dépôts sauvages, et ayant accès au moins a une source d’énergie alternative. Ces 3 noyaux sont : (1) les cadres de la Diaspora Ivoirienne ; (2) les amateurs des réseaux sociaux en Côte d’Ivoire ; et (3) les communautés rurales d’origine de ces cadres.

Pourquoi ces 3 acteurs ? Les communautés rurales sont les plus exposées à la pauvreté des services d’eau et d’assainissement et sont donc plus enclines à s’engager résolument dans un projet commun qui va les mettre au cœur d’un projet de développement affectant directement leur quotidien. Les Ivoiriens amateurs des réseaux sociaux, de plus en plus nombreux, sont aussi de plus en plus socialement conscients et seront plus enclins à faire partir d’un projet commun qui leur permet de se rendre utile à leurs parents en zone rurale en étant des agents de développement. Les cadres de la Diaspora ivoirienne vivent au quotidien les avantages d’un environnement sain et ont tous un carnet d’adresse qu’ils peuvent utilement mobiliser pour soutenir un projet commun qui va aussi leur permettre de donner en retour à leur pays et à leur communautés rurales d’origine un tout petit peu de ce qu’ils ont reçu de la Côte d’Ivoire et de ces communautés.

“Agir ensemble” ambitionne ainsi de mobiliser une coalition agissante incluant la Diaspora, les cadres et amateurs des réseaux sociaux Ivoiriens pour améliorer les conditions de vie des communautés rurales et locales avec lesquelles ils ont une connexion particulière.